Sites historiques



Architecture

La cathédrale St Étienne

La cathédrale Saint-Étienne de Metz a été construite sur trois siècles à partir de 1240, elle fait partie des plus hautes cathédrales de France avec sa voûte qui culmine à quarante-et-un mètres au-dessus du sol au niveau de la nef.
Elle est surnommée la « lanterne du bon Dieu » en raison de sa surface vitrée de près de 6 500 m2, ce qui en fait la cathédrale présentant la plus grande surface vitrée de France et les plus grandes verrières gothiques d’Europe.
Monument historique depuis 1930 elle est en attente d’un classement au patrimoine mondial de l’UNESCO.
Elle figure parmi les dix cathédrales les plus fréquentées de France.

Saint Pierre aux Nonnains et la chapelle des templiers

L’église Saint-Pierre-aux-Nonnains est un édifice religieux datant de la fin du IVe siècle.
À l’époque romaine, le bâtiment est utilisé comme palestre (lieu de pratique d’exercices physiques) et intégré à un ensemble thermal.
Au VIIe siècle, il devient la chapelle d’une abbaye de bénédictines.
La nef romane est construite vers l’an 1000, ce qui correspond à l’époque ottonienne (famille de rois germaniques qui doivent leur nom à Otton Ier) pour le Saint-Empire romain germanique dont Metz fait alors partie.

Le palais du gouverneur

Le palais du Gouverneur, appelé autrefois « General-Kommando », est une résidence édifiée à Metz, entre 1902 et 1905, pour servir de pied-à-terre à l’empereur allemand Guillaume II.

La porte des Allemands
Porte des Allemands

La porte des Allemands est une porte de ville fortifiée à l’est de la ville.

Elle sert de pont sur la Seille du XIIIe au début du XXe siècle.

L’édifice est aujourd’hui le plus important vestige des remparts médiévaux messins.

Il témoigne de l’évolution de l’architecture militaire de Metz au Moyen-Âge.